Point Bleu | Balado culturel

POINT BLEU est un balado culturel qui retrace les considérations, intérêts, questionnements derrière les expositions de la programmation régulière. 

Écoutez Point Bleu → spotify  •  apple podcasts

texte et animation — Mathilde Varanese
montage et réalisation — Marion Paquette + Mathilde Varanese
identité visuelle — Marion Paquette
arrangement musical — Fanny Jane
production — Occurrence, sous la supervision de Lili Michaud
un grand merci aux artistes pour leur précieuse collaboration

 

 

 

épisode 08 Noémie Weinstein Solariums

Dans cet épisode, je discute avec la peintre Noémie Weinstein qui vit et travaille à Montréal. Sa recherche picturale met en scène des architectures irréelles dont les qualités formelles évoquent toutefois des lieux connus. L’incongruité des espaces représentés émerge de perspectives truquées et d’ombres portées déviées qui transforment ces constructions iconiques en endroits inquiétants. Solariums se compose de tableaux de grands formats et de dessins au crayon de bois. L’exposition est présentée à Occurrence du 8 septembre au 22 octobre 2022.

noemieweinstein.com

épisode 07 Véronique Chagnon Côté et Chloë CharceS’Étreindre

Dans cet épisode, nous amorçons la programmation 2022-2023 aux côtés de Véronique Chagnon-Côté et Chloë Charce. Leur première collaboration artistique résulte en une installation sculpturale et picturale in situ. S’étreindre est une architecture amicale qui occupe la petite salle de la galerie du 8 septembre au 22 octobre 2022.

veroniquechagnoncote.com
chloecharce.com



épisode 06
 — Natascha Niederstrass et Caroline Fillion – LA FIN

Cet épisode porte sur l’exposition collective La fin de Caroline Fillion et Natascha Niederstrass, présentée à la galerie du 5 mai au 11 juin 2022. Leur proposition conjointe résulte d’une résidence de recherche-création commune menée au centre Sagamie. Au cours de cette résidence, les artistes élaborent un corpus commun instigué par le contexte de distanciation sociale. La perte de proximité engendrée par la pandémie met en exergue l’interaction et l’échange inhérents à l’art.

épisode 05 — Yvonne Lammerich – Palimpsestes

Cet épisode porte sur l’exposition Palimpseste d’Yvonne Lammerich qui occupe la galerie entière du 11 mars au 16 avril 2022. Selon une perspective philosophique, la pratique d’Yvonne Lammerich examine l’incidence des croyances et cultures sur les représentations de l’espace. L’exposition Palimpseste regroupe de nouvelles œuvres qui prennent la forme de tableaux, de sculptures, de dessins et vidéos d’animation. Ce corpus pictural se réalise à partir des délimitations architecturales de son atelier en relation à l’échelle de son corps. L’entretien se déroule en anglais, dans le but d’accommoder l’artiste.

Yvonnelammerich.com

épisode 04 — Alexia Laferté Coutu – Sanatoriums

Dans cet épisode, je discute avec l’artiste Alexia Laferté Coutu qui vit et travaille à Montréal. Titulaire d’un baccalauréat en Beaux-Arts de l’Université Concordia et d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, Laferté Coutu allie matière et histoire. L’exposition Sanatoriums ausculte les formes architecturales de ces établissements médicaux spécialisés dans le traitement de la tuberculose et de maladies nerveuses. L’apparence énigmatique de l’installation se dénoue à la lecture des récits historiques qui habitent les matières choisies.

alexialafertecoutu.com

 

épisode 03 — Michel Boulanger – Dans ces champs de lignes pressées

Pour cet épisode, je rencontre l’artiste multidisciplinaire Michel Boulanger. Né à Montmagny en 1959, Michel Boulanger vit et travaille à Montréal. Sa plus récente vidéo d’animation intitulée Dans ces rangs de lignes pressées témoigne de réflexions quant à l’avenir de l’agriculture et des communautés qui l’exercent. À travers une ambiance sombre, voire austère, l’artiste met en scène la détresse psychologique d’un opérateur confronté à la logique productiviste de son domaine.

michelboulanger.uqam.ca

Les inéluctables — Alexis Desgagnés – Ammoniaque

Cet épisode se consacre à la série photographique Ammoniaque, d’Alexis Desgagnés, présentée dans le cadre des Inéluctables. Initié en 2014, Les Inéluctables souhaite accorder plus de place aux artistes en accueillant des œuvres inédites et des coups de cœur sélectionnés ponctuellement. Celles-ci sont présentées à même les murs du bureau d’Occurrence. Jusqu’au 18 décembre 2021, l’artiste, auteur, historien de l’art et enseignant Alexis Desgagnés occupe cet espace inusité avec neuf de ses photographies.

Extraites d’un livre d’artiste, ces images documentent un mur de tôle situé dans l’ouest du quartier Hochelaga à Montréal. Couvert de mots rédigés au marqueur, l’artiste examine l’éphémérité de cette poésie visuelle urbaine, témoignage d’une prise de parole débridée. Les inscriptions énigmatiques réfèrent à la culture populaire, comme à des réalités clandestines. Ammoniaque, ses photographies et poèmes,paraîtront sous peuaux Éditions du Renard.

 

épisode 02 — Carol Wainio – Fabulisme/Paroles aux Bêtes

Dans ce deuxième épisode, j’ai l’occasion de m’entretenir avec la peintre et professeure Carol Wainio. Née en 1955 à Sarnia en Ontario, Carol Wainio vit et travaille entre Ottawa et Montréal. Dès ses premières expositions, son travail voyage un peu partout au Canada et à l’internationale, dont à la Biennale de Venise dans les années 90. L’exposition Fabulisme/Parole aux bêtes, présentée du 4 novembre au 18 décembre 2021, regroupe des éléments installatifs et huit toiles, dont six grandes et deux plus petites. À la manière de collages, ses compositions de grands formats intègrent différentes sources visuelles, illustrations historiques, tableaux de genre, dessins d’enfants, explorant les qualités narratives des images et des fables. Ainsi, l’artiste constate un changement de paradigme, où les récits des bêtes ne se manifestent plus par les fables de quelques écrivains, mais plutôt par la nature elle-même.

carolwainio.com

 épisode 01 — Marie-Claude Bouthillier – Nature morte à la marionette

Pour ce premier épisode, j’ai la chance de rencontrer Marie-Claude Bouthillier. Née en 1960 à Montréal, Marie-Claude Bouthillier est une artiste interdisciplinaire. Sa pratique picturale, essentiellement abstraite, s’intéresse aux rapports qu’entretiennent la peinture et le support. Depuis la fin des années 80, son travail est régulièrement exposé au Québec comme à l’étranger. Son installation vidéo Nature morte à la Marionnette est présentée chez Occurrence du 4 novembre au 18 décembre 2021. Créée à son image, Marinette la marionnette apparaît dans un ensemble de saynètes où le quotidien de l’artiste rencontre l’histoire de l’art, les métaphores animalières et la pratique des arts oraculaires.

marieclaudebouthillier.org